La petite histoire du magnétisme et son approche généraliste

 

Le magnétisme humain est la transmission d’un fluide, d’une personne (le magnétiseur) à une autre personne (le magnétisé) pour le soigner, le revitaliser, le guérir.

Les premières traces de l’existence de cette pratique sont trouvées en Egypte, à Louxor en 1862 sur un papyrus datant du règne du pharaon Aménophis (né en – 1388) sur lequel on peut lire « pose ta main sur la douleur et dis très fort qu’elle s’en aille ».

A Rome, certains guérisseurs comme par exemple, Asclépiade de Pruse (médecin, physicien et philosophe) né vers 124 av. JC, pratiquent les passes magnétiques pour soigner. Accusés de sorcellerie, ils doivent s’exiler pour fuir les persécutions.

La Bible nous dit que Jésus soignait et apaisait les souffrants par l’imposition des mains, alors que Simon le Mage ou le Magicien guérissait les épileptiques en soufflant sur certains points de leur corps malades.

Dès le XIe siècle, les rois de France sont réputés détenir le pouvoir de guérir les écrouelles par simple toucher. Le Roi touchait chaque malade à l’endroit des plaies en traçant un signe de croix et prononçait la formule rituelle : « Le roi te touche, Dieu te guérit ».

Aux alentours du 15ème siècle, Cornélius Agrippa, savant occultiste et Paracelse médecin, astrologue, vont poser les bases du magnétisme moderne et des thérapies holistiques contemporaines en se basant sur l’idée, qu’à l’instar de tous les êtres vivants, l’homme est mu par la même énergie de vie qui entraîne tout l’univers. Et toute perturbation, aussi subtile soit-elle, de cette énergie de vie, se répercute jusque dans le corps physique.

Ce n’est qu’aux alentours du 18ème siècle que le magnétisme va connaître un grand essor grâce aux travaux de Franz Anton Mesmer. Il émet l’hypothèse de l’existence d’un fluide physique subtil emplissant l’univers, servant d’intermédiaire entre l’homme, la terre et les corps célestes, et entre les hommes eux-mêmes. Il conçoit l’idée selon laquelle, ce fluide, grâce à des techniques, peut être canalisé, emmagasiné pour être transmis à d’autres personnes provoquant ainsi, des « crises » chez les malades pour les guérir.

En 1960, le professeur Yves Rocard (père de la bombe atomique française) découvre que l’homme possède des cristaux de magnétite dans certaines parties du corps, notamment dans les arcades sourcilières et les mains ce qui apparaît particulièrement important pour transmettre le fluide lors d’une séance de soins.

Au début du XXème siècle siècle, Mikao Usui, découvre une méthode thérapeutique par imposition des mains, le Reiki.  A compter des années 1970, des maîtres occidentaux vont se former à cette pratique afin de l’exporter en Europe et aux Etats-Unis.

Au 20ème siècle des scientifiques russes et américains mettent en évidence que des zones dans le cerveau ainsi que dans les mains s’activent lorsqu’un magnétiseur magnétise un objet, un animal, une plante ou une personne. Ils observent les effets, mais sans arriver à comprendre comment est activée cette énergie, ce fluide. Ils ne peuvent que constater les faits, mais sans pouvoir expliquer comment fonctionne le magnétisme d’une manière scientifique. Cette incapacité à rationaliser le magnétisme, à le peser, le mesurer, le quantifier, le classe comme étant une approche ésotérique, mystérieuse.

J’ai recours à différentes techniques dans ma pratique de magnétiseuse, guérisseuse : Imposition des mains, souffle, passes, balayages, formules, voix, regard.

 Le magnétisme permet de soulager, soigner ou guérir (*):

Les douleurs : Migraines, fibromyalgie, vertiges, rhumatismes, arthrose, déchirures musculaires, contractures, torticolis, névralgies, sciatique, lumbago, douleurs liées à des problèmes digestifs (constipation, diarrhées, crampes d’estomac, ulcères, etc.)

Troubles émotionnels : Anxiété, stress, mal-être, fatigue chronique, insomnie, burn-out, angoisses, etc.

les problèmes de peau : Eczéma, acné, herpès, psoriasis, roséole.

Les situations d’urgence : Chocs, traumatismes, brûlures, hémorragies

 

(*)   Les résultats obtenus sont en fonction de l’expérience, du potentiel, du travail intérieur et de l’éthique du thérapeute, mais pas seulement !  Le patient a aussi son rôle à jouer !

 

 Important : Le magnétisme ne se substitue pas à un traitement prescrit par votre médecin. Il vient en complément pour accélérer le processus de guérison et atténuer, éventuellement, les effets secondaires des médicaments.